Make your own free website on Tripod.com

La rivière des Mille-Iles

Pêche blanche et le doré ( Stizostedion vitreum)

Accueil
Je me présente
Publications
Parlons de la rivière
Ces espèces
Les endroits de prédilection
Choisir son équipement
Trucs et astuces
Secret des Brimbales
Pêche blanche et la perchaude
Pêche blanche et le doré
Le coin des recettes
Les liens utiles
L'éditorial

leodor-2006.jpg

La pêche hivernale sur les lacs est souvent synonyme de prise de bonne taille, les gros dorés sont rarement pris en été dans les plans d’eau qui comptent d’importantes populations de poissons appâts et s’il vous arrivait de trouver une talle de doré qui sont de trop petit format, n’hésité pas a changer d’endroit car il est reconnu que ce poisson demeure en groupe de même grosseur.

 

Avec la baisse de ces populations à la fin de l’automne, les gros spécimens se mettent à répondre aux appâts des pêcheurs et ils continueront a mordre tout l’hiver.

 

Le meilleur temps pour les attraper en hiver reste sans contredit lorsque la glace a atteint une épaisseur sécuritaire pour les pêcheurs, non pas par sécurité pour vous mais il y a une toute autre raison qui concerne ce poisson.
 
Le doré est un poisson sensible a la lumière il est donc difficile de le prendre de jour sous une glace qui ne dépasse pas les 10 pouces et si vous allez le pêcher de soir là c'est une toute autre histoire car il va même s’aventurer là où est l’eau libre et vous pourriez le pêcher au lancer léger muni d’un jig ou d’une dandinette.
 
Dans les lacs a faible profondeur, le doré mord pendant 3 ou 4 semaines puis il entre graduellement en dormance pour enfin revenir se dégourdir vers la fin de l’hiver surtout quand le printemps s’annonce et que la neige commence a fondre.

 

Dans les lacs profonds le doré mord aussi au début de la formation des glaces mais le meilleur de la pêche se poursuivra tout au long de l’hiver.

 

Si vous planifiez de pêcher en milieu ou en fin de saison choisissez un lac profond plutôt que le contraire puisque le doré s’alimente principalement en lumière diffuse, l’aube et le crépuscule sont de meilleures périodes de pêche que le milieu de la journée, tout comme le temps couvert est meilleur que les jours ensoleillés.

 

Les dorés en eau claire s’installent dans de plus grandes profondeurs que ceux des eaux opaques, car en eaux opaques il seront en eau peu  profondeur  et ce, même au début de la formation des glaces et à la fin de la saison en eau claire il vous arrivera de les trouver dans les profondeurs allant entre 30 et 60 pieds. Tout ça a cause que ce poisson n'aime vraiment pas la lumière diffusé par le soleil et ce jusqu’au milieu de l’hiver.

 

Par contre les dorés qui habitent une eau opaque demeurent au même niveau durant toute la saison et vous pourriez les trouver dans une profondeur de 4 a 12 pieds de profondeur et ce sans problème a cause de la couleur de l’eau, ce dernier n’est aucunement déranger par les rayons du soleil qui se reflèteront sur la glace.

 

Une excellente zone pour la pêche au doré est productive en pêche blanche si les structure privilégiés son des tas de pierre, des îles submergées, les pointe de rivage, les pointe inondées et les baies intérieures.

 

Les structures près des berges abritent généreusement les dorés au début et a la fin de l’hiver ; celles plus au large, au milieu de la saison, les doré choisiront les lits de végétation et les boisés immergés lorsque le lac compte peu de reliefs.

 

Dans la majorité des plan d’eau, le doré se maintient à moins de 12 pouces du fond  en hiver, il sera rare de le prendre en suspension sauf dans un lac fertiles en herbage ou en nourriture ( banc de mené) .

 

Un petit truc de pêche :

 

La pêche au méné vivant avec une jig flottante est sans doute la technique la plus efficace en hiver, lorsque le doré est agressif, une dandinette appâtée avec seulement une tête de méné ou même un tout petit méné mort produira d’aussi bons résultat.

 

Vous pouvez facilement vous promener d’un trou à l’autre et après avoir capturer un doré remettre aussitôt votre appât a l’eau sans avoir besoin d’installer un autre méné vivant.

 

Bien des pêcheurs arrive en fin d’après-midi pour percer leurs trou dans la glace alors que les dorés viennent tout juste d’arriver dans le secteur, ce qui les fait immédiatement fuir, il est préférable de creuser les trous au moins 1 heure avant leur arrivée, l’heure idéal est au tour de 15h00 de l’après-midi ou 6 heures du matin.

 

Et il est conseiller que si vous n’êtres pas équiper d’un sonar portatif de faire plusieurs trou a grande distance pour être en mesure de localisé à quel endroit  précis ce trouve les bancs de dorés.

 

 

Bonne pêche