Make your own free website on Tripod.com

La rivière des Mille-Iles

Pêche au barbue

Accueil
Je me présente
Publications
Parlons de la rivière
Ces espèces
Les endroits de prédilection
Choisir son équipement
Trucs et astuces
Secret des Brimbales
Pêche blanche et la perchaude
Pêche blanche et le doré
Le coin des recettes
Les liens utiles
L'éditorial

barbuleo.jpg

 

La pêche au barbue fait rarement la une des revues sportives, mais ce poisson compte pourtant parmi une des espèces les plus prisées par les amateurs.

Seul le bar et les poissons pour petite friture ont autant d’adeptes.

Si vous avez déjà combattu avec une barbue de bonne taille au bout de votre ligne ou dégusté la chair de ces moustachus d’eau douce, vous savez précisément ce dont il est question ici.

Le barbue à tête plate et le barbue bleu atteignent un poids qui dépasse souvent les 25 Kg et des spécimens deux fois plus lourd ont déjà été pêchés, sans que ces prises aient toutefois été officiellement enregistrées.

Le barbue de rivière par-contre dépasse rarement les 10 Kg, bien que certains gros cours d’eau en produisent des plus imposantes.

Le plus petit représentant de l’espèse, le barbue blanc, c'est une « maigrichonne » qui ne dépasse à peu près jamais 2,5 Kg.

Le barbue évolue dans les moyennes et grosses rivières d’eau chaude ou dans les lacs reliés à des rivières.

Les lacs de barrage aux eaux chaudes comptent pour la plupart d’importantes populations de barbues.

Ce poisson tolère des eaux extrêmement boueuses et même celles qui ont un niveau de pollution modéré.

Le menu du barbue est très diversifié.  Il consiste en poissons, en œufs de poisson, en larves d’insectes, en mollusques, en crustacés et en plantes aquatiques.

Le barbue joue même un rôle de vidangeur puisqu’il bouffe des matières organiques mortes ou en décomposition.

Toutes les espèces de barbue ont un sens olfactif très aigu, les moustaches aussi appelées barbillons portent des papilles gustatives, cela permet au poisson de repérer de la nourriture en eau sale ou en pleine noirceur en sondant le fond marin avec ses barbillons pendant qu’il nage.

L’odorat et le gôut étant des sens très développés chez les barbues expliquent pourquoi les appâts nauséabonds sont si efficaces pour en capturer cette espèce.

C’est à la fin du printemps, lorsque l’eau atteint une température de 21°C, que le barbue entame sa reproduction. 

Il a la curieuse habitude de frayer dans des endroits encloisonnés et protégés comme des barils immergés, des troncs creux, dans les couloirs des tanières à rats musqué et dans des trous près des berges de la rivière.

Le barbue s’installe souvent dans les poches d’eau d’une rivière encombrées de branches, de souches et de troncs d’arbre.

 Les postes privilégiés du barbue:

C’est généralement dans les cours d’eau et les rivières que le barbue abonde et atteint ses plus fortes tailles.

On le retrouve aujourd’hui dans les plans d’eau de tout genre, qu’il s’agisse d’un simple étang agricole jusqu’aux grands lacs et dans le fleuve.

À l’exception de l’Alaska, tout les États américains abritent au moins une des trois espèces et les plus importantes sont, le Barbue de rivière, à tête plate et le bleue.

Les endroits, peu nombreux, dont le barbue est absent sont les cours d’eau froid avec de forts courants, là où est la truite.

Il en va de même des lacs oligotrophes du grand nord en raison de la froideur des eaux.

Les lacs mésotrophes qui contiennent de bonnes populations de dorés peuvent accueillir des barbues de rivière et aussi des barbottes mais rarement ou jamais les espèces comme le barbue à tête plate et le bleu.

De plus, le barbue de rivière n’y atteint jamais son plein potentiel de croissance.

Toutes les espèces de barbues ne peuvent pas tolérer une eau saumâtre et salée, sauf le barbue blanc.

Partout ailleurs, les populations de barbue se développent comme les grosses rivières fertiles, bayous, gros lacs de barrage, bras marcageux, criques, réservoirs municipaux d’eau potable, marais, canaux d’irrigation, étangs, cours d’eau à achigans à petite bouche, lacs des réserves fauniques, affluents de rivière, fosses minières, eaux de déversement, eaux limpides, sales,chaudes, fraîches, et tout ce qui oscille entre les deux.

Si le lieu n’est pas trop pollué, un barbue d’une espèce ou l’autre en fera son foyer.

Le barbue aime beaucoup les abris que forment les enchevêtrements de bois (branches, troncs, etc.), c’est pourquoi vous le retrouvez dans tout les plateaux broussailleux, parmi les troncs immergés et toute partie d’un arbre sous l’eau.

En petite rivière, il est facile de localiser le barbue, cherchez simplement les fosses profondes encombrées de bois.

Sur les plus gros plan d’eau, comme les réservoirs, le poisson est plus difficile à repérer car il se déplace beaucoup.

À l’instar d’autres espèces d’eau douce, le barbue suit le poisson fourrage, il bouge aussi pour trouver des eaux dont la température lui convient.

C’est ainsi qu’à la fin de l’automne, le poisson migre sur une longue distances vers les déversoirs d’eau chaude des barrages des centrales électriques, en eau chaude, le barbue s’alimentera tout l’hiver.

Les barbues présentent dans les grosses rivières s’installent dans les fosses les plus profondes du cours d’eau pour hiverner. Il en résulte qu’en maints endroits de la sorte, des milliers d’individus s’agglutinent dans un espace de quelques acres à peine, et les barbues entrent alors dans un état léthargique et mordent que très rarement;

Le niveau des eaux influence fortement le déplacement des barbues, lorsque le niveau est bas, le poisson s’installe dans les profondeurs et ne bouge plus.

En montée, le barbue est attiré vers les hauts-fonds des embranchements des anses et des tributaires, ce poisson évite les eaux stagnantes.

Il s’alimente quelquefois dans le courant fort mais se retire ensuite dans les eaux plus calmes en périphérie. Le barbue bleu préfère des eaux plus rapides que ses consoeurs, jusqu’au point de fréquenter à certains moments de petites chutes ou des fosses de courant moyen.

La nuit demeure le meilleur moment de capture du barbue bien qu’on puisse en attraper durant le jour, particulèrement après une forte pluie alors que le niveau de la rivière monte, la pêche devient alors bonne en plein milieu du jour.

La pêche diminue d’intensité lorsque la température de l’eau descend sous les 13°C et est pratiquement nulle sous les 4°C.

Quel plan d’eau est le plus susceptible de receler des barbue?

Il n’y en pas de particulier, car ce poisson a la capacité de se développer là où il se trouve.


 Les meilleurs postes à barbue:

En rivière, la fosse est sans contredit un endroit de prédilection pour trouver le barbue, les fosses les plus productives sont celles situées dans les courbes extérieures du cours d’eau avec en amont des structures sous-marines comme des troncs d’arbre et de gros rochers.
Les sillons sont aussi des secteurs d’eau mortes qui se forment entre les écluses ouvertes d’un barrage,le barbue se tient dans l’eau calme puis tarde dans le courant rapide pour s’alimenter.


 Les brisures de courant:

Les brisures de courant se forment à la rencontre d’un courant fort et faible. N’oubliez pas que le barbue se tient dans l’eau calme puis tarde dans le courant rapide pour s’alimenter.

Les enrochements de protection sur les berges (fait de main d’homme pour empêcher l’érosion) sont des postes d’installation appréciés du barbue, elle utilise les cavités entre les roches du mur pour y frayer et peut y passer toute l’année.

Et maintenant,

 le choix des appâts:

Bien qu’il soit possible d’attrapper des barbues avec une dandinette, un leurre à cuiller tournante, un devon ou toute offrande artificielle, ce sont les appâts naturels et confectionnés qui présentent le meilleur taux de succès, de plus, si le barbue mord de temps en temps à une amorce avec flotteur, les présentations près du fond marin sont plus efficace.

La liste des appâts est quasi infinie.

Il est ainsi possible de capturer le barbue avec un simple pain de savon, du sang caillé de poulet, des viscères de petits animaux, des palourdes d’eau douce qui ont bien sur pourri au soleil pendant une journée ou même deux, des oiseaux morts, des souris, des grenouilles, des vers, des écrevisses, des sauterelles, du limbourg (variété de vromage), des boullettes de pâte et tout appâts nauséabond de fabrication maison ou commerciale.

Les poisson vivants ou morts, particulièrement ceux riche en huile comme les ménés d’alose à gésier et l’éperlan, sont excellents puisque leur odeur se répand sur de longues distances.

Si toutes les espèces peuvent répondre à l’un ou l’autre de ces pâtures, le barbue à tête plate a une préférence marqué pour celle qui sont vivantes alors que le confrère les aime mortes ou en morceaux, le bleu et le blanc parcontre vont dans un sens comme dans l’autre.

C’est en apprenant les préférences et les habitudes alimentaires des quatre types de barbues qu’il devient possible de limiter le choix des appâts à offrir. Dans un premier temps, il s’agit de connaître ce qui compose le menu des barbues qui se trouvent dans le plan d’eau que vous pêchez.

Il est opportun aussi de ce renseigner à ce sujet auprès des agents de la faune , des commerçant d’article de pêche et des pêcheur locaux.

En rêgle générale, le poisson fourrage le plus abondant dans le secteur est aussi le meilleur appât a barbue.

Si vous désirez attraper quelques barbues de rivière pour consommation, utilisez alors des pâtures dans la game des vers de terre et des écrevisses. Par contre, pour capturer un barbue bleu poids lourd, un bon gros morceau de méné mort gros format sera de mise.

Ceux qui deviennent des accros de la pêche aux barbues reviennent souvent chez eux empestant les odeurs des appâts nauséabond qu’ils utilisent. Le barbue aime les pâtures malodorante comme un enfant aime les bonbons.

Les grands amateurs de ce poisson concoctent leur propre recette pestilentielle, un mélange de sang, d’entrailles, de fromage, de poisson pourri, ect..

Les formules sont aussi variées qu’il y a de pêcheurs,les appâts de fabrication commercial sont offert une panoplie de formes et de textures du type sang, trempette, éponge, en tube, en pâte, le tout aux milliers de puanteurs! Ces produit sont tous efficaces cependant c'est qu’il faut apprendre à en connaître les avantages et les inconvénients d’utilisation. Il ne faut toutefois pas s’attendre à récolter plusieurs monstres avec ces appâts, car l’instinct de vidangeur qui caractérise les jeunes spécimens de barbues s’atténue beaucoup lorsque les individus gagnent en taille et en âge.

En vieillissant, le barbue réduit son menu à quelques éléments, les principaux étant des poissons appâts vivants, des poissons fourrages et des écrevisses.

 Le montage de ligne:

Les montages de ligne les plus efficaces sont généralement les plus simples, les présentations avec les quelques composantes seulement sont faciles à organiser, fonctionnent bien, facilitent l’exécution des lancers et en raison de leur relative légèreté, interfèrent peu sur le mouvement naturel de l’appât. Le plus élémentaire des montages est sans contredit un simple hameçon appâté!

Vous serez d’ailleurs surpris de constater comment cette présentation répond bien à plusieurs des situations de pêche au barbue. Il faudra souvent ajouter du lest pour que l’appât approche ou atteigne le fond. En certaines occasions, les pêcheurs de barbue lestent même leur ligne avec un plomb de 454g.

Voici les montages les plus utilisés par les pêcheurs de barbue ainsi que quelques présentations proposées pour pêcher en situations particulières.

 Montages pour le fond:

Comme les barbues se trouvent généralement sur ou près du fond, les montages du même nom sont les plus couramment utilisés par les pêcheurs. Ils se divisent en deux catégories : à lest coulissant et à lest fixe.

Montage a leste coulissant.
Montage paternoster.
Montage à trois branche.
Montage du nœud bouclé à empile.
Montage de traîne avec plomb fendu.
Montage de traîne à palangre lestée.

Et aussi les montages avec flotteur,

Montage avec flotteur coulissant.
Montage avec plomb coulissant et plomb œuf.

 Montage spéciaux

Montage avec marcheur de fond.
Montage paternoster avec flotteur

Et la meilleure façon de prendre du barbue selon moi, c’est à la ligne morte.  C’est le jeu de l’attente. Le pêcheur présente l’appât sur ou près du fond et attend que le barbue trouve.

Et le truc est de laisser votre ligne à l’eau sans la déplacer constamment car le barbue cherche les exsudats et l’odeur de l’appât qui se propage dans l’eau et fiez-vous à moi il la trouvera.

 Un petit truc si vous manger vos prise:
 

Le barbue de rivière est un poisson qui vie et passe son temps dans les fond vaseux de vos rivière préférer et il avale presque autant de vase qu'il avale de proie.

Et le barbue a une grosse veine tout près de la colonne et cette veine est directement relier a son intestin et une forte concentration de goût de vase si retrouve.

Quand vous faite vos filet porter un attention particulière a la veine qui est tout prêt de la colonne de la barbue car cette veine est la responsable du fait que votre Lunch pourrait être scrape...

Voici en image ou ce trouve cette veine.

clean113bc.jpg

Donc il est très important de ne pas la laisser sur vos filet et meme de ne pas la couper car le sang laisser sur vos filet vont tout simplement les contaminer et votre poisson goûtera la vase.